SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Aline Tacite: «Boucles d’Ebène offre à la communauté afro (..) plus de visibilité»

Par Monique-Rachel Kesseng - 14/05/2013

Entretien avec l’organisatrice du salon Boucles d’Ebène, qui s’apprête à ouvrir ses portes du 1er au 3 Juin 2013 à Paris

 

Vous êtes la fondatrice de l’association Boucles d’Ebène. Pouvez-vous nous présentez brièvement cette association ?
Créée en 2005, BOUCLES D’EBÈNE est une association qui a pour objectif d’inciter à l’échange/partenariat interculturel avec les membres de sa diaspora (Afrique, Caraïbes, Europe, Amérique…), afin de donner à la communauté afro-caribéenne une plus grande visibilité à travers le monde et de favoriser l’échange de connaissances et de savoir-faire.

Quel bilan faites vous de la précédente édition du Salon Boucles d’Ebène, organisé sous l’égide de votre association?
Conçu à l’origine sur l’idée d’une journée dédiée aux spécificités des cheveux crépus, bouclés et frisés, le Salon BOUCLES D’EBÈNE a accueilli 2000 visiteurs dès sa 1ère édition. La précédente édition a mis à l’honneur la beauté de l’art africain, associant ainsi beauté & culture, Afrique & Diaspora, traditions & modernité, artisanat & entreprenariat, savoir-faire & économie. Elle a accueilli 150 exposants et plus de 15000 visiteurs.

 


© (c) Alice Tacite
Le Salon Boucles d’Ebène se prépare à rouvrir ses portes pour la 4ème édition qui est prévue du 1er au 3 Juin 2013 – Un mot sur les préparatifs ? - Combien d’exposants sont attendus? - Et combien sont déjà inscrits ?
Nous gardons toujours la liste et le nombre des exposants secrets jusqu’à une semaine avant l’événement pour plus de surprises !

Vous avez des objectifs spécifiques à atteindre cette année ?
Ouvrir BOUCLES D’EBÈNE à l’ensemble des composantes permettant la valorisation des talents afro (économique, social, culturel).

Le salon est rendu à sa quatrième édition – qu’est-ce qui va faire la différence avec les éditions précédentes?
Pour cette 4ème édition, BOUCLES D’EBÈNE revient avec un concept retravaillé tenant compte des nouvelles tendances économiques. Placé sous le sceau de ces 3 maitres mots: Beauté, Emotion et Innovation, la 4ème édition aura 6 espaces thématiques: Beauté; Mode et design; gastronomie ; Business /Networking; culture/ éducation; média. Elle souhaite apporter des réponses concrètes à une problématique économique récurrente: l’emploi et l’entrepreneuriat.

Quelle est l’utilité d’un salon en France, entièrement dédié à la communauté afro-caribéenne? Cette démarche répond-elle à un besoin? Si oui lequel ?
Partant d’un constat sur le besoin de représentation et de représentativité, confirmée par une étude de l’agence de marketing ethnique AKA-K, 98% des consommateurs afro français estiment avoir des besoins spécifiques du fait de leur origine. Précurseur sur cette thématique depuis 2005, le salon BOUCLES D’EBÈNE apporte des réponses concrètes.

Est-ce que vous avez le sentiment que cette communauté afro caribéenne adhère à ce projet - vous avez des retours de la part des exposants et des visiteurs ?
Divers retours d’exposants témoignent du fait que ce salon ait été pour eux, (Je les cite): "une chance et un tremplin extraordinaire pour leur marque, pour fidéliser leur clientèle". Du côté des visiteurs d'aucuns ont souligné le fait que: «cet événement permet de conjuguer découverte culturelle, esthétique artistique de façon unique et que tout le monde s’y retrouve»… et d’autres reconnaissent que: «Tout est pensé pour passer une journée mémorable sous le signe de la beauté, dénicher des tendances, des astuces des conseils». Plus de 50% des exposants des éditions précédentes reviennent pour cette édition.

On ne peut pas, ne pas noter qu’il y a de plus en plus de «têtes crépues» qui s’affichent fièrement, notamment en île de France. Les activités de votre association s’inscrivent-elles dans une logique de revendication d’une identité ou il ne s’agit que de beauté?
Les têtes crépues sont indissociables d’une identité culturelle, qui nécessairement a un impact sur la beauté. Je ne parlerais pas de revendication mais plutôt d’affirmation de soi. De plus en plus de femmes afro-caribéennes osent se révéler telles qu’elles sont avec leurs spécificités en faisant fi du regard extérieur.

Il sera aussi question de Gastronomie…
Le pôle Gastronomie permettra de promouvoir les valeurs du bio & du commerce équitable et des spécificités gustatives afro-caribéennes par la présence de traiteurs, d’épicerie finie, de produits naturels.

Si vous aviez un mot à adresser au public, quel serait-il?
Si vous êtes amoureux de la beauté et des cultures afro-caribéennes, si vous êtes à la recherche d’originalité et de diversité, le Salon BOUCLES D’EBÈNE est là pour vous ravir et vous faire découvrir un univers aux multiples facettes. Venez vivre une expérience riche en enseignements et en rencontres car le salon BOUCLES D’EBÈNE met à votre disposition un concentré d'informations, de solutions et d'expertises pour assurer la réussite et le développement de vos projets. Le petit truc en plus: Évitez les files d’attentes et acheter votre billet beaucoup moins cher exclusivement sur www.salon-be.com!

 

MOTS CLES :  France   Aline Tacite   Boucles ébènes   Salon 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

13e édition du Festival Gabao à Libreville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUGABON.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués