CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Cinéma: "naissance d’une forêt péruvienne et gabonaise"

Par Pamphile Obiang Obame - 28/11/2013

La sortie mondiale du film du réalisateur français Luc Jacquet a eu un franc succès auprès du public, lors de sa projection exceptionnelle, le 16 novembre 2013, à l’Institut français de Libreville

 

Filmé au Gabon et au Pérou, c’est le résultat d’un travail assidu de trois ans. Le film de Luc Jacquet, en collaboration avec le botaniste Francis Hallé, emmène le public à découvrir «l’arbracam». Ce système révolutionnaire, qui donne la sensation de survoler du tronc, à la cime des arbres, permet ainsi aux spectateurs d’être les témoins privilégiés de la naissance d’une forêt. «De la première pousse à l’épanouissement des arbres géants, de la canopée en passant par le développement des liens cachés entre plantes et animaux, ce ne sont pas moins de sept siècles qui vont s’écouler sous nos yeux» peut-on entendre durant la projection. Indiquons par ailleurs que, Luc Jacquet filme la nature pour émouvoir et émerveiller les spectateurs, à travers des histoires uniques et passionnantes.

 


© corporate.disney.fr
«Il était une forêt» offre une plongée exceptionnelle dans ce monde sauvage resté dans son état originel, en parfait équilibre, ou chaque organisme-du plus petit au plus grand-connecté à tous les autres, joue un rôle essentiel. «Ce nouveau film retrace la première fois, les sept cent ans nécessaires à l’arrivée à maturation d’une forêt tropicale, de la première graine qui fait naître un «arbre pionnier», à la mort d’un Moabi, majestueux arbre pluri-centenaire de la forêt Gabonaise».

Le réalisateur s’est employé à démontrer de quelle façon une forêt voit le jour jusqu'à son extrême maturité. Cela dure sept siècles, le temps de l’épanouissement, du développement de la canopée et aussi des liens avec les animaux.

Bio expresse
Né en 1967 à Bourg-en-Bresse. Après des études d’éthologie, il part à 24 ans en Artactique dans le cadre d’une étude en ornitho-écologie polaire pour le CNRS. Il y restera trois ans. C’est de là-bas qu’il développe son désir de faire du cinéma. Il réalise plusieurs documentaires sur le monde animal, Des manchots et des hommes ou Le léopard de mer : la part de l’ogre. Il reçoit l’Oscar du meilleur film documentaire en 2006 avec La marche de l’empereur, sur la vie des manchots empereurs et leur système de reproduction unique au monde. En 2007, Luc Jacquet revient avec Le renard et l’enfant, une nouvelle aventure qui prend pour cadre une nature étonnante et fabuleuse.

Suite au succès de La marche de l’empereur et de Le renard et l’enfant, Luc Jacquet crée en 2010, Wild-Touch. Une association à but non lucratif. Le cinéaste travaille avec des scientifiques de renom. Il était une forêt est son troisième film.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

13e édition du Festival Gabao à Libreville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUGABON.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués