CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Le Gabon, berceau de la vie multicellulaire, exposé en Autriche

Par journaldugabon.com avec AGP - 13/03/2014

Le Musée d’histoire naturelle de Vienne (Autriche) présente en première mondiale jusqu’au 31 juillet 2014 les Gabonionta

 

Le Musée d’histoire naturelle de Vienne (Autriche) présente en première mondiale jusqu'au 31 juillet 2014 les Gabonionta, issus du plus ancien écosystème complexe connu, découverts dans le bassin francevillien par le professeur El Albani, ces fossiles datés de 2,1 milliards d’années font du Gabon un des berceaux de la vie sur Terre, indique un communiqué de la direction de la communication de présidence de la République gabonaise.

 

Ouverte au public ce mercredi dans le cadre prestigieux du Naturhistorisches Museum de la capitale autrichienne, l’exposition ‘Si la vie nous était contée : les Gabonionta’ lève le voile pour la première fois sur un nouveau chapitre de la vie vieux de plus de 2 milliards d’années. Ces fossiles trouvés dans des schistes argileux noirs non loin de Franceville dans le sud-est du Gabon, conservés sous forme d’empreinte et de contre-empreinte, ont été transformés en pyrite et oxyde de fer. Grâce à cette conservation, l’équipe scientifique franco-gabonaise (Université de Poitiers-CNRS-CENAREST-ANPN-Coopération française) a pu apporter la preuve géochimique qu’il s’agissait bel et bien de matière vivante fossilisée.

Jusqu’à présent, on supposait que la vie multicellulaire organisée était apparue il y a environ 0,6 milliard d’années et qu’avant, la Terre était majoritairement peuplée de microbes. Les 250 fossiles ‘Gabonionta’ déplacent le curseur de l’origine de la vie multicellulaire de 1,5 milliards d’années et révèlent que des cellules avaient commencé à coopérer entre elles pour former des unités plus complexes et plus grandes que les structures unicellulaires.

Le film «A la recherche des origines: deux milliards d’années au Gabon» (http://youtu.be/KZ09_mMOrac), coproduit par l’Institut gabonais de l’image et du son et présenté récemment à Libreville, a été doublé en allemand par des étudiants de l’Université d’Innsbruck. Projeté à Vienne durant l’exposition, il témoigne du soutien décisif apporté par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, aux campagnes de fouille.

Organisée par le Département de géologie et de paléontologie du Muséum d’histoire naturelle de Vienne et par le Pr Abderrazak El Albani, l’exposition viennoise se tient dans le palais qui abrite les collections du duc de Lorraine devenu l’empereur François 1er du Saint-Empire.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

13e édition du Festival Gabao à Libreville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUGABON.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués