SOCIéTé  |     FAITS DIVERS  |    

Un étudiant empoisonne les enfants de son enseignant

Par Journaldebangui.com source koaci.com - 12/10/2015

Trois de ses enfants dont Ilss Calvy Ndjomba 15 ans, Claude Marcelle Siba 13 ans et Jorvianne Calvina Ndjomba 6 ans, ont été empoisonnés au raticide Rechercher raticide par un étudiant de leur père

 

Les faits se sont passés le 30 septembre au Cap Estérias, dans la commune d'Akanda, au nord de Libreville. Calvin Dikongo, le chef de famille, est professeur à l’Ecole nationale des eaux et forêts (Enef). Toute la famille habite depuis plusieurs années le campus de l’école supérieure et connait bien Amour Saint Clair, que l’enseignant décrit par ailleurs comme un bon étudiant. Personne ne comprend alors le geste du jeune homme, qui comme pris par une folie passagère, a failli envoyer ad pâtres trois personnes. Alors que les enfants étaient seuls à la maison ce jour-là, Amour Saint Clair MAKOSSO y a débarqué avec un carton à la main. Il aurait trouvé les trois enfants au salon tandis que leur aînée était dans la chambre.

Quoique ne l’ayant jamais vu chez eux, les enfants l’ont identifié comme un étudiant de leur père qui venait peut-être déposer un colis. Prétendant lutter contre la rage, il a sorti le contenu de son carton et a commencé à l’administrer aux plus grands par voie orale et oculaire.

 


© Droits réservés
Il est revenu maintes fois sur les lieux de son forfait pour s’excuser.
Ces derniers trouvant le produit de mauvais goût, ont aussitôt recraché. C’est au moment où il donnait le poisson à la plus jeune que l’aînée est intervenue, lui demandant l’objet de sa visite. Sans répondre, il a tenté de lui faire ingérer de force le poison mais celle-ci s’est débattue. Devant son refus, il lui a confié le carton avant de tourner les talons, lui recommandant au passage de donner le contenu à ses parents. En cherchant à savoir ce que l’étudiant voulait lui faire avaler de force, la jeune fille est tombée, horrifiée, sur les emballages de raticide.

Au même moment les enfants ont commencé à se plaindre de douleurs aux yeux. L'adolescente leur a recommandé de se laver les mains avant d’entreprendre de faire vomir Jorviane Calvina qui avait avalé le produit.

Les parents alertés n’ont pas pu y débarquer de sitôt. Mais le fils aîné qui était arrivé entre-temps s’est mis à la recherche de l’empoisonneur. C’est chez lui qu’il a été chopé. Confronté il a nié les faits. Mais c’est dans les locaux de la brigade du Cap qu’il serait passé aux aveux sans pourtant évoquer son mobile. «J’ai l’habitude d’administrer ce produit aux gens sans pourtant que cela ne cause des dégâts ou des problèmes. Pourquoi vous êtes les seuls à vous plaindre?» aurait-il lancé à l’endroit de la famille. En dépit d’une plainte de la famille contre lui, Amour Saint Clair Mayossa est sorti de sa garde à vue deux jours plus tard. Il est revenu maintes fois sur les lieux de son forfait pour s’excuser.




MOTS CLES :  Professeur   étudiant   Enfants   Raticide 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

13e édition du Festival Gabao à Libreville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUGABON.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués