CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Escales documentaires: l'aventure se poursuit pour les lauréats

Par Journaldugabon.com, source Gabonreview.com - 03/12/2015

Reçus, le 2 décembre dernier, par le ministre de la Communication, Rey-Wilfried Metene et Braddy Jordan Bidaye, pourront peut-être réaliser de véritables documentaires

 

Achevée le 29 novembre dernier sur une note de satisfaction, la 10e édition des Escales documentaires de Libreville a permis au public de découvrir 20 films. Au lendemain de la clôture de ce festival, le ministre de la Communication a reçu les lauréats. La délégation conduite par le directeur général de l’Institut gabonais de l’image et du son (Igis), Joseph Henri Koumba, et comprenant des cinéastes tels que Samantha Biffot ou Pauline Mvélé, a échangé avec Alain-Claude Billie-By-Nzé sur les suites à donner aux réalisations des jeunes lauréats qui, à partir de leurs téléphones portables, ont su présenter Libreville au quotidien.

Lors de cette 10e édition, en effet, les Escales documentaire des Libreville ont abrité une compétition d’une quinzaine de films de trois minutes chacun, réalisés par des jeunes à partir du téléphone portable, avec une thématique unique : la gestion de Libreville. Cette initiative de la mairie de Libreville, baptisée «citoyen filmeur, citoyen acteur», ambitionnait de faire un focus sur la capitale. Les deux jeunes talents découverts parmi la quinzaine de participants ont été à l’honneur au cours de la rencontre avec le ministre de la Communication.

 


© Droits réservés
Rey-Wilfried Metene, auteur de «Les pieds dans l’eau» et Braddy Jordan Bidaye, réalisateur de «Escale», ainsi que les autres lauréats ont été félicités par Alain-Claude Billie-By-Nzé. «Nous devons nous-mêmes dire notre pays», a déclaré le ministre de la Communication. En le martelant, il invitait les réalisateurs à voir comment valoriser davantage ces jeunes. Alain-Claude Billie-By-Nzé a proposé que ces jeunes fassent de vrais documentaires de 26 minutes sur le même thème. "Ces deux lauréats doivent poursuivre leur recherche et produire des documentaires de 26 minutes, plus vivants, rendant compte du vécu des Gabonais", a-t-il suggéré. Au-delà, il a demandé de "continuer à montrer d’autres Gabonais qui sont des modèles de réussite", ajoutant : "Les parcours individuels inspirent plus que les discours". "Il nous faut aujourd’hui présenter d’autres modèles sur lesquels on n’a pas mis beaucoup de lumière", a-t-il poursuivi, soulignant qu’il y a d’autres modèles de réussite en dehors des politiques.

Les échanges ont également concerné les voies et moyens de travailler avec les cinéastes. Concrètement, il s’est agi de voir comment financer leur travail et leur diffusion.

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

13e édition du Festival Gabao à Libreville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUGABON.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués