CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Lidia Kassa: la touche francophone

Par Journaldugabon.com, source Gabonreview - 14/01/2016

Co-gérante de Mzanzi french production network (MFPN), une structure spécialisée dans l’audiovisuel et l’évènementiel, l’actrice et réalisatrice gabonaise envisage d’imposer la touche francophone

 

Après un passage plutôt remarqué aux Studios Montparnasse de Melchy Obiang, notamment avec une participation dans le film intitulé «Le cœur des femmes» (2012), dans lequel elle joue le rôle de Satanas, une jeune cambrioleuse, Lidia Kassa entend s’affirmer dans le milieu. Si elle est aujourd’hui installée en Afrique du Sud, où elle poursuit ses études supérieures, la jeune actrice n’a pas renié ses ambitions pour autant. Depuis quelques temps, elle a entrepris de passer de l’autre côté de la caméra, en mettant sur pied une structure spécialisée dans l’audiovisuel et l’évènementiel, baptisée Mzanzi french production network (MFPN).

Déclaré en Afrique du Sud, MFPN entend créer un lien entre l’Afrique francophone et le pays de Nelson Mandela, dans le domaine cinématographique. Et depuis sa création, la structure a réalisé un nombre conséquent de projets, parmi lesquels la première série télévisée francophone d’Afrique du Sud, «Alvina», dont la deuxième saison est en préparation, en plus d’un long métrage intitulé «Destin troublé» (2015), projeté au cinéma Le Komo en décembre dernier. "Nous sommes jeunes, et la jeunesse constitue l’avenir de l’Afrique. Nous résidons en Afrique du Sud, et nous savons tous que ce pays représente une vitrine et un exemple de développement pour tous les autres pays africains, grâce à l’impact que Nelson Mandela a eu dans le monde. Créer une industrie du cinéma francophone en Afrique du Sud sera une innovation dans le monde francophone et anglophone", ont fait savoir les responsables de MFPN, non sans ajouter que leur ambition est de "consolider le lien (existant) entre les pays francophones à travers un certain nombre de projet : événements socioculturels, séries, films, recrutements de jeune talents francophones, émissions audiovisuelles".

 


© Droits réservés
Si la projection du film «Destin troublé» et la diffusion de la série «Alvina» ont connu un succès non négligeable, Lidia Kassa et sa collaboratrice ne manquent pas d’ambition. Au nombre de leurs projets, elles entendent "donner une nouvelle voix au cinéma francophone, créer un échange culturel entre francophones et anglophones, créer une importante industrie cinématographique francophone en Afrique du Sud, promouvoir les talents francophones à travers les jeunes de la diaspora, créer un festival de films francophones en Afrique du Sud, créer un réseau solide de distribution et marketing de productions télévisées depuis l’Afrique du Sud et promouvoir la langue française en Afrique du Sud".Tout un programme! On leur souhaite du succès.

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

13e édition du Festival Gabao à Libreville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUGABON.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués