SANTé  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Epidémie: Bien connaitre le choléra pour mieux s’en prémunir

Par Rachel Kesseng - 13/09/2011

Maladie diarrhéique et strictement humaine, le choléra est causé par des bactéries. Des simples gestes comme se laver les mains peuvent sauver la vie

 

Le choléra est une toxi-infection intestinale très contagieuse due au vibrion cholérique. Cette maladie sévit de façon endémique dans les zones tropicales humides d'Afrique et d'Asie et de façon épidémique dans les zones sèches, telle que le sahel. Apprendre à reconnaître les symptômes de cette maladie, connaître et appliquer des règles d’hygiène élémentaires simples, peut permettre de se protéger contre le choléra.

Comment s’attrape le choléra?
La contagion se fait se fait par contact direct avec les malades: Poignées de main, manipulation d’objets appartements à une personne atteint (linge, gobelet, assiette, pot …) ou encore après avoir touché le corps d’une personne décédée du choléra. La transmission du vibrion cholérique se fait aussi lors de l’absorption par la bouche d’eau ou d’aliments contaminés: eau contaminée à la source ou au puits, stockée dans les récipients contaminés, par les mains souillées ou par les selles. De l’eau ou des jus de fruit vendus en sachet souillés, des aliments contaminés pendant ou après la préparation, ainsi que, des fruits et légumes contaminés consommés crus.

 


© journaldugabon.com
Reconnaître les symptômes pour agir rapidement
Une fois dans l’intestin, les vibrions sécrètent notamment la toxine cholérique. C’est elle qui est la principale responsable de la déshydratation (perte d’eau) qui caractérise le choléra. La période d’incubation qui dure de quelques heures à 3 jours, favorise le transport des vibrions sur de plus ou moins longues distances. La maladie débute brutalement par une diarrhée liquide en jet, qui peut atteindre quinze litres par jour, des vomissements et une angoisse. Ces troubles digestifs graves provoquent une fatigue importante, une soif intense et des crampes musculaires, qui indiquent une déshydratation importante et générale de l’organisme. L'hypothermie (baisse de la température) est de règle. Une perte de poids rapide et une faiblesse cardiovasculaire ne tardent pas à survenir et la mort est fréquente en l’absence de tout traitement. La bactérie responsable du choléra peut être vue au microscope après un examen des selles. Il existe également un diagnostic sérologique rapide.

Le traitement
Il consiste surtout à compenser les pertes digestives d’eau et d’électrolytes. L’amélioration qui fait suite à la réhydratation se voit au bout de quelques heures et la guérison, sans séquelle, est obtenue en quelques jours. L’antibiothérapie peut être utile dans les cas graves. Les mesures d’hygiène générale sont essentielles dans la lutte contre le choléra. L’application des mesures d’hygiène nécessite une véritable mobilisation sanitaire en cas d’épidémie, ainsi qu’un développement de l’éducation sanitaire des populations dans les pays où le choléra sévit régulièrement.

Quelques mesures d’hygiène à observer pour éviter le choléra
Se laver les mains avec du savon et de l’eau propre, avant et après les repas et après être allé aux toilettes

- Ne boire que de l’eau provenant d’une source sure (Robinet ou de l’eau traitée (bouillie ou chlorée)

- Éviter de boire les eaux vendues en sachet et autres boissons d’origine douteuse

- Bien cuire ou bien réchauffer les aliments, et les consommer chauds

-Se laver les mains au savon après tout contact avec les selles, avant de manger

- Éliminer les selles dans les WC ou latrines.

- Protéger les aliments contre les mouches et les cafards.

- Désinfecter les fruits et légumes consommes crus en les lavant a l’eau de javel à raison de 5gouttes/litres pendant au moins 30 minutes

Il faut noter que: L’homme joue à la fois le rôle de milieu de culture et de moyen de transport pour le vibrion cholérique. Les selles diarrhéiques libérées en grande quantité sont responsables de la propagation des bacilles dans l’environnement et de la transmission oro-fécale. Les principaux facteurs favorisants la transmission de l’infection sont le niveau socio-économique et les conditions de vies des populations. Les fortes concentrations de population associées à une mauvaise hygiène, jouent un rôle important dans l’apparition et le développement d’une épidémie de choléra. En cas de forte diarrhée, il faut absolument se rendre sans tarder dans un centre de santé pour consulter un professionnel de santé.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

13e édition du Festival Gabao à Libreville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUGABON.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués