NATIONALE  |     AFRIQUE  |     INTERNATIONAL  |    

Cemac: Pour la refondation et la renaissance de l’institution

Par Idriss Linge - 31/08/2012

C’est le principal souhait qu’a exprimé Pierre Moussa, le nouveau président de la Commission, à la suite de sa prestation de serment à Ndjamena

 

Prenant la parole le 28 août dernier lors d’un dîner offert en l’honneur de sa prestation de serment et de celle de sa vice-présidente, Pierre Moussa, le nouveau président de la Commission de la CEMAC (Communauté Economique et Monétaire d’Afrique centrale) a invité les acteurs du processus de l’intégration sous régionale, à s’investir dans une « intelligence collective mise au service de l’intégration et de la renaissance de la communauté ». Monsieur Moussa estime que la communauté jusqu’ici ne tire pas encore pleinement avantage des opportunités qui se présentent à elle, un fait qui selon lui doit évoluer. « Il nous appartient maintenant de planifier le processus complexe du développement de la CEMAC à travers la mise en œuvre du Programme Economique Régional (PER) et coordonner nos efforts pour refléter les performances macro-économiques » de la sous-région, a-t-il fait savoir, rappelant au passage que la pauvreté sévit tellement dans les Etats membres, que « de nombreuses générations de jeunes estiment que cela rentre dans l’ordre normal des choses. » Monsieur Moussa pense que ces différents objectifs ne peuvent être atteints qu’en travaillant ensemble, un mot qui est revenu plusieurs fois dans son discours. Alors qu’il répondait aux questions de journalistes, le président de la Commission de la CEMAC a laissé entendre que l’institution à ses yeux devrait être au service de la communauté et non l’inverse. « Un des axes forts de notre mandat sera d’impliquer le plus grand nombre d’acteurs, les chercheurs, les élites, les investisseurs, ils sont ceux qui peuvent faciliter la construction d’une communauté forte telle que nous la projetons.

 


© Journalducameroun.com
Pierre Moussa et Rosario Mbasogo ont prêté serment le 28 août à Ndjamena
Une volonté qui fera face à de nombreux défis, dont le tout premier est celui de la sécurité. « Pour ce qui est de la libre circulation, le principe est acquis, même s’il faut la rendre concrète pour ce qui est des personnes. Elle est déjà effective pour les biens, les capitaux et les facteurs de production. Nous devons tout faire pour que les textes en la matière soient appliqués rigoureusement. C’est un chantier important pour nous et nous allons y travailler avec la vice-présidente », a fait savoir monsieur Moussa. Le président a aussi demandé d’être indulgent avec le passé. Le deuxième défi sera de rendre la Commission de Bangui plus efficace et plus visible dans son action, de manière à la rapprocher de ses populations. Il faudra enfin pour monsieur Moussa arbitrer entre les différents intérêts en jeu dans le processus. C’est sûrement pourquoi, parlant de ses prédécesseurs, il a salué leur engagement chacun en son temps. « Ce sont des pionniers qui sans balises, ont tracé dans des conditions difficiles, le chemin qu’il nous appartient maintenant d’élargir ensemble pour l’avènement d’une CEMAC plus intégrée, et donc plus forte dans une région en paix », a-t-il déclaré. C’est à l’issue du sommet de Brazzaville le 25 juillet dernier que la responsabilité a été donnée à la république du Congo et à la Guinée Equatoriale de désigner respectivement un président et une vice-présidente de la commission. Les deux nouvelles personnalités ont prêté serment au Tchad, siège de la Cour de Justice de la CEMAC, en conformité avec les textes régionaux. La prise de fonction pour les deux personnalités est prévue dans les prochains jours à Bangui en République Centrafricaine, siège de l’institution. Une prise de fonction pour une nouvelle ère de gestion de la communauté.

 

MOTS CLES :  Prestation   De   Serment   Cemac   Régional   Président   De   La   Commission 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

13e édition du Festival Gabao à Libreville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUGABON.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués