NATIONALE  |     AFRIQUE  |     INTERNATIONAL  |    

Dialogue politique : La Ngounié mobilisée

Par Gabon Review - 27/03/2017

Guy Bertrand Mapangou est allé expliquer aux populations de la Ngounié les différents intérêts du dialogue politique national qui s’ouvre le 28 mars prochain

 

Profitant de la célébration en différé du 49e anniversaire du parti dans la province, Guy Bertrand Mapangou, membre du comité permanent du Parti démocratique gabonais (PDG) est allé expliquer aux populations de la Ngounié les différents intérêts du dialogue politique national qui s’ouvre le 28 mars prochain.

Saisissant l’occasion de la célébration en différé du 49e anniversaire du PDG dans la Ngounié, dimanche 26 mars, Guy Bertrand Mapangou a tenu à édifier les populations sur le dialogue politique national qui s’ouvre le 28 mars prochain à Libreville. Accompagné de plusieurs autres responsables du parti, sur la place des fêtes de Mouila, le membre du comité permanent du PDG pour la province a rappelé les intérêts de ces assises qui visent à «renforcer la démocratie au Gabon». Et s’il a invité militants et sympathisants du PDG à y souscrire et à «faire confiance» à ces travaux initiés «pour le bien de tous», il a précisé que les différents sujets à aborder sont nécessaires, notamment ceux liés à la révision de la Constitution, la réforme du système électoral, la modernisation de la vie publique et la consolidation de la paix après les évènements enregistrés fin-août 2016.

 


© Droits reservés
S’agissant du PDG, dont il n’a pas nié la nécessité d’y voir clair parmi ses militants, le membre du comité permanent du bureau politique à mis en garde «ceux qui prédisent la mort» ou tentent de «tuer» le PDG dans la Ngounié. «Le PDG ne mourra pas !», a prévenu Guy Bertrand Mapangou, non sans rappeler que le parti «a survécu à la mort de son fondateur». Aussi, à la suite du secrétaire départemental, des représentants de l’Union des jeunes et des femmes du PDG et du membre du comité consultatif des sages, le membre du comité permanent du bureau politique a milité en faveur d’une «régénération» et d’une «revitalisation» du parti dans la province. Dans certaines localités de la Ngounié, y compris à Fougamou chez lui, le PDG a enregistré plusieurs défections avant la présidentielle d’août 2016. Et rien ne dit que la saignée ne se poursuivra pas en dépit des appels à la mobilisation des différents cadres du PDG de la province. N’empêche, au cours de son adresse aux populations de Mouila, Guy Bertrand Mapangou a assuré que «le PDG saura renaître de ses cendres».
MOTS CLES :  Gabon 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

13e édition du Festival Gabao à Libreville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUGABON.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués