NATIONALE  |     AFRIQUE  |     INTERNATIONAL  |    

Gabon : L’ONU et l’UA soldent le cas Ping

Par Africtelegraph - 15/05/2017

Suite aux différentes saisines du candidat malheureux de la dernière élection présidentielle d’août 2016, L’ONU a préféré refiler la patate chaude à l’UA.

 

En effet, le président de la République Ali Bongo Ondimba avait souhaité dans son discours d’investiture que les problèmes de l’Afrique soient gérés par les africains. Nous y sommes.

Si l’on s’en tient à la description que Jean Ping a toujours fait de l’UA, vous conviendrez avec moi que la décision de L’ONU lui fera prendre acte une fois pour toute que la partie lui a définitivement échappé.

Ironie de l’histoire ou du sort, c’est Alpha Condé qui est chargé de suivre cette affaire. Souvenir pour souvenir: quels étaient les premiers mots de Jean Ping lors de son intervention chez René Ndemezo’o Obiang quand ce dernier annonçait publiquement qu’il sortait du PDG?

Jean Ping fit savoir à l’assistance, qu’invité à l’investiture d’Alpha Condé, il avait fortement demandé des nouvelles de René Ndemezo’o Obiang avec qui il partageait le bureau de la FEANF (Fédération des Étudiants de l’Afrique Noire Francophone ).

 


© Droits reservés

C’est pourtant ce même René Ndemezo’o Obiang qui a été copieusement insulté et méprisé par les pro Ping. Et la Bible de nous rappeler que » la pierre qu’ont rejeté les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle. C’est l’oeuvre de Dieu. Une merveille devant nos yeux ». Ne jamais insulter en politique car l’avenir demeure toujours une grande inconnue.

Autrement dit, soyons sérieux, cohérent et pragmatique : (1) Alpha Condé peut-il venir initier une médiation sans écouter toutes les parties, y compris René Ndemezo’o Obiang ? (2) Alpha Condé va-t-il faire fi du dialogue politique en cours? (3) Alpha Condé va-t-il demander à Ali Bongo Ondimba de quitter le pouvoir et installer Jean Ping?

Une chose est certaine, Alpha Condé découvrira que Jean Ping n’est pas un habile acteur politique et ses positions rigides sonneront la fin de sa vie politique voire publique. Il sera certainement demandé à ce dernier de prendre le train d’Ali Bongo Ondimba à la prochaine station s’il ne veut pas rester définitivement en gare ou au garage.

L’Union Européenne vient de clore habilement ou diplomatiquement le chapitre Jean Ping. Qui vivra verra.
MOTS CLES :  Sénégal 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

13e édition du Festival Gabao à Libreville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUGABON.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués