ECONOMIE  |     BUSINESS  |    

Concertation CPG-FMI : La dette intérieure au centre des débats

Par Gaboneco - 31/10/2017

En mission à Libreville, la délégation du FMI s’est entretenue avec la CPG sur le règlement de la dette intérieure pour la mise œuvre du Plan de relance de l’économie du gouvernement.

 

Les observateurs s’accordent à dire que la dette du Gabon a atteint des proportions inquiétantes. Le gouvernement, pour sa part, promet de régler cette situation afin de véritablement mettre en œuvre le Plan de relance de l’économie (PRE). Ces deux questions ont focalisé l’attention des échanges entre le Fonds monétaire international (FMI) et la Confédération patronale gabonaise (CPG) le 27 octobre à Libreville.

« Nous avons échangé sur le fait que la situation économique demeure difficile. Mais il y a un Plan de relance économique que le gouvernement est en train de mettre en place et nous avons discuté sur la situation des entreprises. En particulier, on a échangé sur les dossiers comme la dette intérieure, les stratégies de diversification et l’environnement des affaires », a déclaré le chef de délégation du FMI, Alex Segura-Ubiergo. Ii a souligné que les échanges ont surtout porté sur les effets de la dette intérieure avec pour objectif de trouver « la solution à cette problématique ». Si le chef de la délégation du FMI a souhaité ne pas en dire plus, les négociations avec l’Etat gabonais étant en cours, Alain Ba Oumar, président de la CPG a estimé que ces échanges arrivent à point nommé au regard du contexte actuel et des engagements du gouvernement vis-à-vis des opérateurs économiques.

 


© Droits reservés
« Le FMI, comme d’autres partenaires au développement de notre pays, nous rencontre périodiquement pour discuter de la situation économique, s’imprégner de nos préoccupations et de nos éventuelles contributions car la CPG représente une grosse partie des entreprises, en termes de PIB, contribuant à la création de richesses nationales », a déclaré Alain Ba Oumar.

Alors que la question de l’apurement de la dette intérieure est d’actualité, le président de la CPG a estimé que « les perspectives de mobilisation des ressources pour l’Etat sont là puisqu’aussi bien le Fonds monétaire, l’AFD que la BAD soutiennent le gouvernement dans ce plan ».

« Donc nous espérons, nous attendons que les engagements qui ont été pris soient respectés. Nous n’avons pas de doutes là-dessus puisque ces engagements sont l’émanation du chef de l’Etat. Nous espérons qu’en termes de priorité la dette intérieure sera priorisée, comme cela a été annoncé sur plusieurs forums », a souligné Alain Ba Oumar. Selon lui, « le PRE atteindra difficilement ses objectifs si cette question n’est pas réglée. Et ça, toutes les parties concernées en sont conscientes ».
MOTS CLES :  Gabon 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

13e édition du Festival Gabao à Libreville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUGABON.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués