ECONOMIE  |     BUSINESS  |    

COP 23 : La mise en oeuvre de l’Accord de Paris au centre des débats

Par Gabon Economie - 07/11/2017

La 23e Conférence des Nations-Unies sur les changements climatiques (Cop23) s’est ouverte lundi à Bonn en Allemagne avec pour objectif d’accélérer la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

 

Il s’agit d’inciter les États à gravir un échelon de plus dans leur ambition de lutter contre le réchauffement climatique et ainsi mettre le monde sur la voie d’un « développement plus sûr et plus prospère ». « Notre demande collective au monde est qu’il maintienne le cap fixé à Paris », a déclaré le Premier ministre fidjien et président de la Cop23, Frank Bainimarama, lors de la cérémonie d’ouverture le 6 novembre 2017.

Alors que ce rendez-vous intervient deux ans après celui de Paris, il ambitionne d’intensifier le dynamisme des différentes parties-prenantes. « Le besoin d’agir urgemment est évident. Notre monde souffre d’événements extrêmes provoqués par le changement climatique. Notre responsabilité en tant que dirigeants est de répondre à cette souffrance, nous ne devons pas décevoir nos peuples », a souligné le président de la Cop23. « Nous devons faire tout ce que nous pouvons pour faire marcher l’Accord de Paris », a-t-il insisté.

 


© Droits reservés
Un moment d’autant plus clé au regard du retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris qui a mis en exergue la relativité de ce traité, « étant donné qu’il est non contraignant et que chaque pays s’est fixé ses propres objectifs ». Certaines organisations soulignent le fait que le retrait des Etats-Unis de l’Accord a des effets concrets sur le réchauffement climatique. Il pourrait augmenter jusqu’à 3 milliards de tonnes d’équivalent C02 par an, d’ici à 2030 avec pour conséquence un réchauffement de 0,3 degré imputable aux Etats-Unis, sur les 3 degrés globalement prévus par les scientifiques.

D’aucuns notent que la Cop23 intervient dans un contexte d’événements climatiques extrêmes et dévastateurs avec à la clé des millions de victimes en Asie, dans les Amériques et les Caraïbes. Ce qui souligne d’avantage la nécessité d’agir. Une nécessité partagée par le Gabon dont le président a réitéré lors de la Cop22 à Marrakech son engagement « à lutter contre le changement climatique et à promouvoir un développement durable consistant concrètement à ne pas renoncer au développement sans pour autant insulter l’avenir ».
MOTS CLES :  Gabon 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

13e édition du Festival Gabao à Libreville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUGABON.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués