SOCIéTé  |     FAITS DIVERS  |    

Retraite : Les propositions se précisent sur la branche « vieillesse »

Par Gabon Nouvelle Vision - 09/11/2017

Débutées le 30 octobre, les négociations tripartites sur la branche vieillesse prennent fin ce 10 novembre.

 

Après avoir trainé le pas, le patronat qui se dit plus indexé, a finalement exprimé ses attentes.

Les négociations tripartites, Etat-Patronat-Syndicats qui se tiennent actuellement à Libreville ont pour but d’harmoniser la valorisation de la pension retraite des travailleurs du Gabon du secteur privé comme du public, afin d’assurer aux retraités des lendemains paisibles.

Depuis plus d’une dizaine de jours, les discussions des acteurs s’articulent autour de l’ensemble des paramètres liés à la retraite (âge, taux de cotisation, taux de remplacement, plafond), du dispositif des assurances complémentaires, de l’assurance chômage et des textes d’application du Code de protection sociale.

Heureux de cette initiative du gouvernement dont les attentes ont été clairement définies dès le départ, les syndicats n’ont pas tardé à exprimer leurs espérances. Moins enchanté, après avoir trainé le pas, le patronat s’est finalement exprimé. Ce qui augure d’une issue relativement heureuse des discussions. « C’est nous qui sommes les plus indexés apr ces assises. Il nous est demandé d’ajouter 1% au 5% que nous versons déjà pour porter le taux à 6% en définitive. Ce qui nous parait excessif », se désolait Emmanuel Aba Etogho, un des délégués du patronat à ces assises.

 


© Droits reservés
En clair, à moins de 72 heures de la clôture des travaux, les propositions de chaque partie se précisent. L’âge de la retraite devrait se situer entre 65 ans (Etat), 63 ans (patronat) et 62 ans pour les travailleurs qui soulignent le fait que celui-ci devra tenir compte des spécificités de certains métiers jugés pénibles.

Pour ce qui est de la durée de l’immatriculation et la durée d’assurance, l’Etat et le patronat sont sur la même longueur à savoir 25 ans, les travailleurs proposent 20 ans. Même chose pour le plafond des cotisations (épargne-retraite) qui devrait être de 2,5 millions FCFA selon l’Etat et le patronat, et de 3 millions FCFA pour les travailleurs.

Le taux de cotisation, lui s’établirait entre 8% et 6% pour l’Etat ; 4% et 5,5% pour le patronat. Tandis que les travailleurs voient 3,5%, 7% et 16%. Enfin le taux de remplacement devrait se situer à 30% (Etat) ; 50% (patronat) et 60% (travailleurs).

« Compte-tenu des engagements que les salariés et le patronat ont réaffirmés, je suis plutôt content qu’on aboutira très certainement vendredi prochain [le 10 novembre, NDLR] à des propositions consensuelles et durables », se réjouit déjà le ministre d’Etat, en charge de la Prévoyance sociale, Paul Biyoghé Mba.
MOTS CLES :  Gabon 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

13e édition du Festival Gabao à Libreville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUGABON.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués