ECONOMIE  |     BUSINESS  |    

Total Gabon en grève de 15 jours dès ce lundi

Par gabonactu.com - 09/07/2018

Cette grève intervient suite à l’échec des négociations engagées après le dépôt d’un préavis de grève le 25 juin dernier

 

« Le bureau national vous informe, par la présente, du déclenchement d’une grève qui durera quinze (15) jours et qui couvrira l’ensemble des installations où opèrent les employés de Total Gabon société du groupe Total (Libreville, Port-Gentil, sites Anguille, Torpille, Ile Mandji et Cap Lopez) dès ce lundi 9 juillet à partir de 5 heures précises », indique un communiqué de l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), le syndicat mandaté par les salariés pour piloter les négociations avec l’administration.

L’ONEP dit avoir transmis au personnel de l’entreprise un « rapport d’échec » des négociations entamées le 1er juillet à Port-Gentil et qui se sont poursuivies à Libreville du 2 au 6 juillet dernier.

 


© Droits reservés
« Notre disponibilité reste entière pour toute éventuelle proposition de solution pour une sortie de crise », indique le syndicat qui se dit également disposé à négocier les conditions d’un service minimum conformément à la loi application dans le secteur pétrolier. Ce service ne concerne pas la production mais la survie des employés et le maintien des équipement dans un état de marche pour éviter la coagulation du pétrole brut dans les pipelines.

Dans son préavis de grève du 25 juin dernier, l’ONEP avait conditionné le retour à la sérénité dans l’entreprise après la satisfaction totale des préalables et des points de droit revendiqués par les salariés suite à la cession de plusieurs sites pétroliers de Total Gabon à Perenco et au plan de redéploiement de l’entreprise.

Parmi les préalables il y a l’évolution des carrières, la classification socioprofessionnelle, le paiement du 13ème mois, le bonus programme 4 C&, l’élaboration d’un nouveau système de rémunération, le groupement d’intérêt économique, le paiement d’un bonus partiel de cession des actifs, la mutation du personnel des sites vers la base, la prime de panier, l’évolution des primes sur le Cap Lopez et la prime de responsabilité.

Concernant les points de droit, les salariés dénoncent la violation le décret du 26 mars 2016 sur l’emploi des expatriés, la violation de la loi N°20 du 15 janvier 2008 sur la mise à disposition du personnel et la mis en place d’un plan de départ négocié.

Des assemblées générales organisées du 23 au 25 mai dernier sur les sites Cap Lopez, PG2, Anguille marine, Torpille marine et à la base de Port-Gentil ont permis aux salariés de constater l’échec des négociations internes menées pendant près d’un mois. D’où leur décision de passer à la vitesse supérieure.

Total Gabon est l’opérateur historique du secteur pétrolier au Gabon. Il a longtemps été le leader de la production pétrolière avant de céder ce fauteuil à Perenco qui a racheté en 2017 plusieurs champs pétroliers matures du groupe français.

 

MOTS CLES :  Total   Onep   Pétrole   Gabon   Grève 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

13e édition du Festival Gabao à Libreville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUGABON.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués